[Multi] Un photographe attaque Capcom pour hack de photos

423 visiteurs sur le site | S'incrire

Accédez aux coordonnées de l’ensemble des techniciens professionnels recommandés par logic-sunrise 20 derniers dossiers et tutoriaux
Multi Consoles
[Multi] Un photographe attaque Capcom pour hack de photos
Le studio de développement Capcom a reçu il y a quelques mois une plainte devant le tribunal du Connecticut (USA) de la part de la designer Judy A.Juracek, qui prétend que Capcom a utilisé des photos de son livre "Surfaces" pour des textures de certains de ses gros jeux. 
 
Surfaces est une collection de plus de 1200 photographies prises par Judy A.Juracek, ce livre se destinant à une "recherche visuelle" pour les artistes, les architectes ou encore les designers. Publié depuis 1996, il est livré avec un CD-ROM contenant les images, cependant la photographe exige l'obtention d'une licence pour pouvoir les exploiter. 
 
Et c'est là que ça coince puisque Capcom aurait ni plus ni moins intégré tout ou partie de ces images dans Resident Evil 4, Devil May Cry (1 à 3), ou encore Resident Evil Remake, et tout cela prend écho avec Resident Evil Village pour lequel le studio japonais aurait utilisé des concepts du cinéaste néerlandais Richard Raaphorst
 
 
 
 
Les avocats de Judy A.Juracek demandent au tribunal de lui accorder jusqu'à 12 millions de dollars de dommages et intérêts pour violation de droit d'auteur. Elle demande également des dommages-intérêts pour " fausse gestion des droits d'auteur et suppression de la gestion des droits d'auteur" avec de 2 500 $ à 25 000 $ pour chaque photographie utilisée.
 
Un représentant de Capcom a déclaré à Polygon que la société était "au courant du procès" et n'avait "aucun autre commentaire" à faire. 
 
La plainte complète est disponible ici :
 
https://fr.scribd.co...load&from_embed
 
Dans ce document de plus de 100 pages, les avocats expliquent clairement comment Capcom a utilisé pas moins de 80 photos de la photographe, par exemple la texture d'un verre brisé utilisée pour le logo de Resident Evil 4. Elle a déclaré qu'il était difficile d'imaginer que ce verre brisé en Italie se retrouve dans le logo du jeu.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce sont pas moins de 200 cas comme celui là où la photographe à argumenter rajoutant que cela concerne des textures, des images, des ombres, mais le pire dans tout cela c'est que cela a été confirmé par le hack de Capcom en Novembre 2020.
 
 
 
 
En Novembre 2020, Capcom s'est fait pirater ses serveurs, un leak quelques mois avant le lancement de Resident Evil Village, où des fichiers ont circulé, ils contenaient clairement des images de la photographe, elle a même déclaré "Les noms de fichiers pour au moins une des images des fichiers piratés par Capcom sont les mêmes noms de fichiers que ceux utilisés sur le CD-ROM Surfaces". Le procès montre une texture métallique qui a été étiquetée "ME009" sur le CD-ROM de Juracek, et étiquetée de la même manière dans les dossiers Capcom, mais clairement ce n'est pas la seule à avoir été abusivement utilisée !
 
 
 
 
 
 
Le hack de Capcom de Novembre 2020 a donc permis de valider les arguments des avocats de la photographe, reste à voir ce que va répondre la partie adverses, sachant que Capcom a aussi un service juridique habitué à ce type de procès, tout cela se terminera probablement sur un bel arrangement de plusieurs millions de $.
 
 
 
 
 
L'article original est là : Polygon.com
 
Dimanche 21 Novembre 2021, 10:36 par tralala
Source : polygon.com
21 novembre 2021, 11:27
Approuver ce commentaire (+1)
Faut profiter
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 11:43
Approuver ce commentaire (+1)
Pour une fois que c'est le gros qui paye le petit, moi je dis BIEN JOUER et BRAVO !

Ne lâchez rien Judy et prenez leurs un max
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 11:58
Approuver ce commentaire (+1)
+1
Bonjour,

si c'est des monument encore debout, peut etre capcom a directement pris les photos :)

et la texture de la vitre brisée... c'est une blague j’espère :)
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 12:51
Approuver ce commentaire (+1)
ça me rappelle le scandale sur le theme de Metal gear solid XD
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 13:01
Approuver ce commentaire (+1)
Je me disais bien avoir lu un article il y a de ça quelques mois. Et bien oui en faite ça date du mois de juin
https://www.google.c...e-plainte?amp=1
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 13:23
Approuver ce commentaire (+1)
+1
j'avoue être passé à côté de ça, mais ça ne change pas le fonds (et je suis en procès pour un problème de réservation durant le confinement, ça fait déjà plus d'un an) alors j'imagine même pas là combien de temps ça va durer.
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 13:35
Approuver ce commentaire (+1)
C'est pas très récent cette info
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 13:57
Approuver ce commentaire (+1)
Judy prenez un maximum d'argent à Capcom :).

Si seulement nintendo avait fait la même connerie :D cela aurait était magnifique ^^ (que Big N paye pour droit d'auteur)
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 15:42
Approuver ce commentaire (+1)
Mettre des copyrights et autres brevets sur tout et n'importe quoi aboutit parfois des situations débiles...
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 18:59
Approuver ce commentaire (+1)
+5
Et sur l’oeuvre original il y’a un copyright (mur,pierres,fresques réelles) ?
Je ne prends La Défense de personnes mais le photographe a t’il payer les droits d’auteur à la famille des maçons avant de prendre les photos ?
Répondre à ce commentaire
Utilisateur en ligne
21 novembre 2021, 20:23
Approuver ce commentaire (+1)
+1
Faut pas être de mauvaise fois non plus. On voit clairement que le travail de l'artiste a été utilisé et c'est aussi bien visible dans le logo.
Je sais qu'on est une communauté qui en majorité se torche avec les copyrights mais Capcom n'a pas le droit de piocher dans le travail de quelqu'un de manière aussi manifeste sans payer la licence requise pour l'utilisation.

Bon de là à demander 12 millions de dommage et intérêt... Je suis pas sur que la licence coûte ce prix là et en plus ça a mis en lumière le travail de l'artiste. La licence, un petit dédommagement, un apparition dans les crédits et on en parle plus..
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 20:41
Approuver ce commentaire (+1)
Comme tu l’as certainement compris mon post est un peu ironique ;-)
C’est clairement une opportunité de prendre des sous à capcom...
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 21:36
Approuver ce commentaire (+1)

J'avoue que 12 millions c'est abusé... Mais, on lui a surement conseillé de demander plus vu que règle générale, la somme exigé est pratquement toujours revue à la baisse. 

Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 22:34
Approuver ce commentaire (+1)
12 millions pour des photos
C'est vraiment abusé, maintenant il faut du Copyright sur des images de musée et monument historique ! Bon certes c'est le géant qui paie le petit, bon, même si capcom n'a pas mauvaise réputation
Mais alors, j'espère que ceux ayant droit du musée ou monument (genre mairie ou autre) vont aussi demander dédommagement à la photographe
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 23:32
Approuver ce commentaire (+1)
Etrange cette affaire.

Si je prends des photos dans un musée pour en faire un livre, et qu'un jour quelqu'un prends le meme genre de photo pour en faire un jeu vidéo ca fait un procés ?

Un jour on perdra le realisme dans les jeux, car certains auront pris en photo des lieux public, ou des musées...

Je ne prends partit pour aucun des deux parties, mais ca devient n'importe quoi.
Répondre à ce commentaire
21 novembre 2021, 23:59
Approuver ce commentaire (+1)

Etrange cette affaire.

Si je prends des photos dans un musée pour en faire un livre, et qu'un jour quelqu'un prends le meme genre de photo pour en faire un jeu vidéo ca fait un procés ?

Un jour on perdra le realisme dans les jeux, car certains auront pris en photo des lieux public, ou des musées...

Je ne prends partit pour aucun des deux parties, mais ca devient n'importe quoi.


Mais l'angle que prendra le procès sera de démontrer si le studio a délibérément pris les photos produites par la photographe, Judy A.Juracek. C'est justement ce que le leak des serveurs de Capcom laisse sous-entendre:

"En Novembre 2020, Capcom s'est fait pirater ses serveurs, un leak quelques mois avant le lancement de Resident Evil Village, où des fichiers ont circulé, ils contenaient clairement des images de la photographe, elle a même déclaré "Les noms de fichiers pour au moins une des images des fichiers piratés par Capcom sont les mêmes noms de fichiers que ceux utilisés sur le CD-ROM Surfaces". Le procès montre une texture métallique qui a été étiquetée "ME009" sur le CD-ROM de Juracek, et étiquetée de la même manière dans les dossiers Capcom, mais clairement ce n'est pas la seule à avoir été abusivement utilisée !"

Si j'entreprends de créer un jeu en utilisant les mêmes sujets photographiques mais à partir de mes propres photos, cela ne posera pas de problème légal. Je serai alors le créateur aux droits exclusifs sur mes ''oeuvres'', à savoir les nouvelles *mêmes* photos de textures de marbres, de briques , bas-reliefs etc...

Je vous conseil de lire cet article expliquant les nuances de la notion de droits à l'usage commercial des images de monuments et immeubles. Cela concerne évidement le territoire de la France. L'article ne mentionne pas dans quel pays la photographe a prise ses photos.

https://www.novagraa...ts-et-immeubles

 

Il faudrait savoir s'il y a une nuance dans le droit concernant la photographie de textures  ou de gros plans ne représentant pas la forme intégrale d'une oeuvre architecturale, sculpture etc...  justement dans le cadre de la documentation en vue de la production d'un jeu vidéo ou d'un projet de design graphique..

Répondre à ce commentaire
Utilisateur en ligne
22 novembre 2021, 04:41
Approuver ce commentaire (+1)
C'est pour ça que certaines photos coûtent une blinde, et sans l'accord du ou de la photographe, on tombe sur le coup du copyright.
Répondre à ce commentaire
22 novembre 2021, 19:37
Approuver ce commentaire (+1)
Faut avoir l'œil pour le verre brisé dans le logo de RE4, c'est pas évident immédiatement !
Répondre à ce commentaire
23 novembre 2021, 03:27
Approuver ce commentaire (+1)
Juste une question les amis la photographe a t-elle payer les architectes qui ont fait l'art Lorsqu'elle a pris les photos pour vendre ? Elle veux l'argent sur des euvre d'art qu'elle n'a jamais fait.
Répondre à ce commentaire
23 novembre 2021, 03:29
Approuver ce commentaire (+1)
Si elle colle un procès a capcom que feront les vrai architecte ?
Répondre à ce commentaire
23 novembre 2021, 09:07
Approuver ce commentaire (+1)
Il est là le truc, ca demande tellement toujours des sommes délirantes que ca semble toujours très opportuniste.
Répondre à ce commentaire
23 novembre 2021, 19:15
Approuver ce commentaire (+1)
Après rappellez vous qu'entre 2000 et 2006 on a eu droit à DMC 1.2.3 et RE 1.0.4 (sans oublier les autres jeux sortis par Capcom durant la même période), du coup je comprends un peu que certains développeurs ont pioché des images existantes pour faire certaines textures tant la charge de travail était colossale avec des dizaines de projets en parallèle.
Répondre à ce commentaire
23 novembre 2021, 20:54
Approuver ce commentaire (+1)
Mdr. Ça va être coton de demander des dommages-intérêts sur des architectures photographiées. Les gens ne reculent devant rien visiblement. Moi je vais porter plainte contre tous ceux qui utilisent la Tour Eiffel. Bah quoi ? Je l’ai prise en photo ils ont des droits à me payer
Répondre à ce commentaire
23 novembre 2021, 22:21
Approuver ce commentaire (+1)

Mdr. Ça va être coton de demander des dommages-intérêts sur des architectures photographiées. Les gens ne reculent devant rien visiblement. Moi je vais porter plainte contre tous ceux qui utilisent la Tour Eiffel. Bah quoi ? Je l’ai prise en photo ils ont des droits à me payer

 


Non mais les inepties qu'on peut lire ici sans déconner, faut arrêter l'intersectionnalité et les arguments creux à un moment... Là on a des photos reprisent avec les mêmes noms que sur le CD, les mêmes fichiers, bref un travail de quelqu'un qui a donc été très vraisemblablement volé et réutilisé dans des projets commerciaux de grande envergure qui ont rapportés des dizaines ou des centaines de millions. Sans blague Capcom n'avait pas les moyens de payer la licence d'utilisation des fichiers tout simplement?

Répondre à ce commentaire
24 novembre 2021, 02:52
Approuver ce commentaire (+1)

Mdr. Ça va être coton de demander des dommages-intérêts sur des architectures photographiées. Les gens ne reculent devant rien visiblement. Moi je vais porter plainte contre tous ceux qui utilisent la Tour Eiffel. Bah quoi ? Je l’ai prise en photo ils ont des droits à me payer

 

Non mais les inepties qu'on peut lire ici sans déconner, faut arrêter l'intersectionnalité et les arguments creux à un moment... Là on a des photos reprisent avec les mêmes noms que sur le CD, les mêmes fichiers, bref un travail de quelqu'un qui a donc été très vraisemblablement volé et réutilisé dans des projets commerciaux de grande envergure qui ont rapportés des dizaines ou des centaines de millions. Sans blague Capcom n'avait pas les moyens de payer la licence d'utilisation des fichiers tout simplement?


En effet... Le déni et la réthorique de l'épouventail à son meilleur! XD

Ils aurraient payé quoi? 5000$ max pour un pack d'ensemble... De la grande improvisation d'un/une artiste débutant en texture surement.
Répondre à ce commentaire
24 novembre 2021, 14:56
Approuver ce commentaire (+1)

Le problème c'est pas Capcom mais le pauvre graphiste qui pour justifier sa place dans l'équipe de développement a repompé les illustrations de la photographe et qui a du passer pour un génie de la création auprès du studio...
C'est un peu le Jérôme Kerviel du logiciel vidéo dans cette histoire et ça va coûter bonbon à Capcom in fine. :D

Répondre à ce commentaire
Cliquer ici pour continuer sur le forum
Envoyer